A Louise (un poème de Théo, et un dessin de Katia)

 
Frisson de l'inconnu!
Dépaysement total!
Pour Louise Labé, mon coeur
S'est emballé d'un amour anormal

A jamais marqué, vivant
A jamais troublé, mourant
Je me noie dans vos sonnets
Et me brûle dans vos rimes

Je fuirai la ville et tous les lieux
 Pour une tirade de vous
Je pourrai voir mourir toute chose animée
Pour une nouvelle oeuvre de vous

Vous, Soleil honoré
Compagnon de ma calamité
Tant que mes yeux pourront larmes épandre
Je ne vous oublierai jamais